Pratiquer une activité physique

 

Perdre du poids est généralement un choix pour certains mais une obligation pour rester en bonne santé pour d’autres. Opter pour le régime alimentaire ou pour une séance de fitness est un choix très courant chez certaines personnes. Pour maigrir efficacement, il existe de nombreux appareils de sport avec un programme d’entrainement adapté à chacun.

Pour qu'un muscle fonctionne, il dispose de différents types de carburants possibles :

le glycogène : il s’agit du carburant qui se trouve directement dans le muscle. (si l'on a besoin de courir rapidement pour attraper un bus, le muscle va devoir fournir un effort bref et puissant, il va alors prendre cette réserve immédiatement disponible car il s’agit de la plus proche des fibres musculaires). Malheureusement, le glycogène n’a qu’une petite autonomie et ne permet pas de tenir sur des efforts de longue durée. Il va alors être relayé par :

les réserves de sucres stockés dans le foie : en cas d’effort plus prolongé, les réserves énergétiques du foie sont libérées dans le sang pour alimenter le muscle et lui permettre de se fournir en énergie pour soutenir l’effort. Quand l’effort se prolonge, un autre type de carburant se met en action.

Un stock inépuisable, les lipides : en cas d’effort encore plus prolongé et de faible à moyenne intensité, un carburant vient prendre le relais. Il s’agit des lipides, qui, libérés dans le sang, vont fournir au muscle l’énergie nécessaire à son fonctionnement.

Ceci est accentué en cas d’activité physique régulière. En cas d’entraînement régulier, la graisse corporelle devient plus sensible aux messages lui demandant de libérer les lipides dans le sang. (Notre but étant de vider au plus vite les cellules graisseuses). L’important est qu’avec l’entraînement, le nombre de vaisseaux sanguins pour irriguer les muscles augmente. La graisse dans le sang est alors plus facilement brûlée. Ce qui implique que dans un corps entraîné, les calories apportées par la nourriture sont plus vite utilisées par la masse musculaire car celle-ci, grâce à l’entraînement, est mieux irriguée.

De plus, le type de carburant énergétique utilisé pendant l’effort ne dépend pas uniquement de l’intensité, mais surtout de sa durée. Plus la durée est importante et plus les graisses de l’organisme sont éliminées. C’est ainsi que la part des lipides consommés double lorsque l’activité physique passe de 30 minutes à 2 heures. On comprend mieux ici pourquoi un objectif de 55 minutes dans la zone de travail est essentiel pour un meilleur rendement.

Si le fait de monter des escaliers ou de faire 20 minutes de marche permet de brûler des calories, cela ne suffit pas à modifier le métabolisme. Seuls les sports d’endurance sont efficaces. Si l'on brûle des calories lors de chaque effort, avec un entraînement en endurance, on oblige l'organisme à puiser dans tes cellules graisseuses. Et cerise sur le gâteau, tes muscles entraînés vont devenir des brûleurs de graisses et ce, même au repos. Car les muscles d’un adepte de sport d’endurance sont mieux vascularisés. Ils sont donc mieux nourris par les acides gras. Ils disposent d’enzymes plus actifs permettant d’augmenter les dépenses caloriques journalières. Une adaptation se met en place dans le sens d’une économie du glycogène au détriment des lipides qui sont ainsi plus sollicités.